Réseaux sociaux et réalité virtuelle : la start-up vTime anticipe-t-elle le monde de demain ?

0
132
vTime, le réseau social en réalité virtuelle, accélère son développement !

La start-up vTime a agité la presse spécialisée en ce mois d’avril 2018 avec l’annonce d’une levée de fonds de 7,6 millions de dollars. Une somme rondelette qui sera destinée au développement du réseau social éponyme de la réalité virtuelle à la réalité augmentée. Que signifie cet investissement pour l’entreprise, mais surtout pour nous et les changements à venir dans notre monde, quant à lui bien réel ?

La start-up vTime et le financement des réseaux sociaux du futur

Le 11 avril 2018, l’annonce a été faite : la start-up vTime a levé 7,6 millions de dollars auprès de Deepbridge Capital. En 2015, l’entreprise sortait une application de réseau social en réalité virtuelle. Au fil du temps, vTime a passé son logiciel des smartphones aux casques de VR. Celui-ci dispose d’une grande compatibilité, avec entre autres Oculus Rift, Samsung Gear VR et Google Daydream. L’évolution de la proposition de vTime semble ainsi cohérente avec les avancées technologiques de notre temps.

vTime compte plus d’un million de téléchargements en 2017

La démarche originelle amorcée par vTime était déjà prometteuse, et depuis sa création cette start-up n’a cessé de grandir. Un succès revendiqué et justifié, puisque selon les chiffres de Deepbridge Capital, vTime compte plus d’un million de téléchargements de son application en 2017. La suite logique était donc cette levée de fonds importante pour développer son espace virtuel, lequel sera destiné à créer des échanges sociaux en réalité augmentée.

Martin Kenwright, le PDG de la start-up installée à Liverpool explique dans l’annonce officielle publiée le 11 avril 2018 sur son site que « vTime offre aux utilisatrices et utilisateurs la solution la plus immersive et intuitive pour interagir avec autrui par le biais de la réalité virtuelle, de n’importe où. L’avènement de la réalité augmentée grand public [leur] permet d’utiliser des décennies d’expertise afin de développer une autre façon unique de connecter et de communiquer avec des amis et des proches dans des réalités alternatives. De manière essentielle, Deepbridge partage la vision [de vTime] pour l’avenir, à la fois en permettant une expérience sociale de XR [Extended Reality, ndlr] incomparable, mais aussi [leurs] vastes projets de monétisation et de développement du framework de vTime avec les technologies futures. »

Réalité virtuelle et réseaux sociaux : que nous réserve l’avenir ?

Plus que jamais, en 2018, la réalité virtuelle est au centre de toutes les conversations. Que celles-ci concernent l’innovation technologique avec la proposition domotique en constante augmentation, ou la pop culture avec la sortie de Ready Player One, le dernier film de Steven Spielberg. La question est sur toutes les lèvres : comment ces innovations vont-elles très concrètement changer nos vies ? La levée de fonds de vTime n’est donc pas anodine : les sociétés souhaitent investir dans la réalité virtuelle. Quoi que nous réserve le futur, ils sont nombreux à vouloir le modeler. Les acteurs du marché sont conscients de l’importance et des possibilités offertes par la VR.

Cela étant dit, vTime peut-elle prétendre au détrônement de Facebook dans le domaine du réseau social ? Le géant américain – qui malgré ses problèmes avec le scandale Cambridge Analytica reste souverain en son royaume – avait lui aussi lancé sa version d’un réseau social VR sous le nom de Facebook Spaces. Mais ce ne fut pas un franc succès, et cela n’est pas passé inaperçu. Peut-être vTime mise-t-elle d’ailleurs sur cet échec pour prendre sa part du gâteau. Les faiblesses dans les fondations du tout-puissant Facebook sont éventuellement le signe pour d’autres entreprises d’une possible place à prendre. Et malgré la méfiance des utilisatrices et utilisateurs en matière de surveillance et de collecte de données, une chose est sûre : rien n’est inscrit dans le marbre en ce qui concerne le développement technologique.

Les relations sociales seront-elles en réalité virtuelle dans le futur ?

Il est impossible de savoir exactement ce que proposera vTime avant de voir le produit fini, mais ces mouvements économiques peuvent d’ores et déjà nous questionner sur notre avenir, virtuel comme réel. Ces interrogations ne sont pas nouvelles, mais elles semblent de nos jours moins appartenir à la science-fiction qu’auparavant. Il est donc légitime d’analyser ces changements : sociabiliser virtuellement ? N’est-ce pas là un oxymore ? À vrai dire, comme pour toute évolution technologique, le potentiel de ces réseaux sociaux d’un autre genre réside entre les mains des créateurs, des développeurs, mais aussi et surtout des entreprises privées. Et c’est là que l’essentiel se joue : la question de l’éthique quant à l’utilisation de la réalité virtuelle. Reste donc à savoir si l’avenir de la VR nous offrira un conte horrifique à la Black Mirror ou une utopie que nous n’avons pas encore osé imaginer. Les paris sont lancés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.